« Chaque personne est unique et mérite une approche qui réflète cette unicité »
image

Perdre son temps à perdre du poids

Les études scientifiques sont claires, 95% des gens qui s’adonnent à un régime amaigrissant, reprennent le poids perdu et règle général, davantage. Les gens, convaincus que les diètes populaires fonctionnent, sont prêts à tout pour perdre du poids. Y compris, perdre son argent, ralentir son métabolisme énergétique et amenuiser son estime de soi.

Pour mieux comprendre mon propos, je vous le paraphrase. Vous désirez une nouvelle voiture. Vous épargnez depuis un certain temps, regardez les revues de bagnoles et admirez en salivant votre modèle de prédilection dans la circulation. Vous enviez secrètement son propriétaire et vous vous projetez dans le bonheur d’être au volant du dit bolide qui saura vous rendre heureux et empli de succès. Curieusement, le vendeur, terriblement honnête… vous confirme qu’hors de tout doute, 95% des voitures du modèle convoité ne cessent tomber perpétuellement en panne. Ainsi, vous serez obligé, dans la première année suivant votre achat, de vous procurer une nouvelle voiture. Serez-vous assez charmé pour l’acheter? Certes vous serez déçu de ne pas pouvoir vous pavaner dans un si bel objet, mais, vous poursuivrez votre quête et espérerez trouver un modèle tout aussi joli mais fiable…

Voilà ce qui vous attend lorsque vous vous mettez au régime. Les livres, méthodes révolutionnaires et prétendus résultats nous charment. Malheureusement, à l’instar de certains vendeurs, on évite de fournir l’ensemble des informations. Les études scientifiques sont claires, 95% des gens qui s’adonnent à un régime amaigrissant, reprennent le poids perdu et règle général, davantage.

Manque de volonté, de discipline, d’efforts. Foutaise!!!

Les raisons qui soutiennent cet échec assuré sont les suivantes :

  1. Lorsqu’on coupe les calories, le corps compense immédiatement en dépensant moins d’énergie. 25% de moins à 24 semaines de diète.
  2. Durant les diètes, on se prive, on se prive de plaisir et la faim ainsi que l’appétit, demeure.
  3. L’être humain déteste être privé de liberté, en absence de liberté, chaque humain cherche à regagner le fruit de cette liberté. C’est l’ombre de la compulsion… elle guette le moment de faiblesse. Le moment où résister aux gâteaux et croustilles deviendra impossible. Alors, vous mangez, mangez, mangez…Puis, s’en suit la déception, la culpabilité et l’estime de soi plonge.
  4. Lorsqu’on cesse le dit régime, soit parce qu’on a atteint notre objectif ou parce qu’on est plus en mesure de soutenir cette rigidité, les habitudes alimentaires antérieures reprennent leurs droits et par le fait même, le poids.
  5. À la fin d’un cycle de régime, lorsqu’on a repris tout le poids perdu, le corps continue de dépensé 10% de calories de moins qu’avant notre diète. Donc, il en devient encore plus facile de prendre du poids et de ne plus rien n’y comprendre. Perplexe et déçu, on se culpabilise et notre estime de nous même plonge et atteins des profondeurs jusqu’à maintenant encore inexploré.

Donc, comment fait-on pour maigrir?

La question qui s’impose ; dois-je maigrir? Ma santé est-elle en danger? Suis-je atteints d’une condition causée en partie par mon poids? (intolérance au glucose, anomalie de la glycémie à jeun, diabète, dyslipidémie, maladie cardiovasculaire…)

Si je dois perdre du poids, combien serai nécessaire à l’amélioration de ma santé? La science nous enseigne qu’une perte modeste de 5 à 10% du poids corporel initial suffit pour provoquer une amélioration marquée des valeurs biochimiques anormales dans notre sang. C’est donc 10 à 20 lbs sur 200 lbs. Il ne s’agit donc pas de retrouver nos 160 lbs du jour de notre mariage….

Perdre du poids, c’est reconnaitre et choisir les aliments à privilégier au quotidien. C’est écouter le plus souvent possible les signaux de faim pour prendre un repas et reconnaitre les premiers signes de satiété pour marquer une pause. C’est profiter à plein des saveurs et de l’expérience de chaque bouchée. C’est surtout et obligatoirement inclure des aliments plaisir dans la bonne proportion. C’est apprécier notre corps et l’habiter à 100%. C’est modifier la lunette au travers laquelle on se regarde. Changer notre perception de notre beauté. Bâtir ou rebâtir l’estime de nous-mêmes, une bouchée à la fois.

Cessez de perdre votre temps au régime. Brisez le cycle de souffrance.

Geneviève Arbour Dt.P